« La chasse au bonheur est la quête de toute une vie. » – Proverbe

Tout monde le cherche. Il vient parfois quand on ne l’attend pas. Tel un papillon, il se pose doucement sur notre épaule et sitôt qu’on l’aperçoit, s’envole et disparaît. Il est délicat, complexe. On rêve de l’attraper et le garder pour toujours. Et pourtant, il est insaisissable. On croit le tenir qu’il nous file entre les doigts, aussi liquide que le l’eau, aussi impalpable que l’air.

Mais c’est quoi au juste le bonheur ? Et où peut-on le trouver ?

 

Bonheur et plaisirs

« Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. » – Barbey d’Aurevilly

Le bonheur est associé à la joie, à la satisfaction. C’est donc tout naturellement qu’on le cherche dans les plaisirs immédiats. La société de consommation nous propose d’ailleurs tout un tas de bonheurs faciles, prêts à l’emploi. Mais comment atteindre un bonheur durable en cumulant les plaisirs éphémères ? Et la recherche continuelle de ces plaisirs n’a-t-elle pas de conséquence sur notre bonheur ? N’y-a-t-il pas un prix à payer dans cette course effrénée aux plaisirs ?

Pour obtenir toujours plus de biens, de services, censés nous apporter plus de bonheur, on est prêt à sacrifier des années de notre vie dans des emplois loin de nos valeurs et de nos aspirations. A force de courir après un hypothétique bonheur, on se retrouve sans s’en rendre compte dans la rat race, une course sans fin au toujours plus. Et on en devient malheureux.

Alors les plaisirs, oui mais encore faut-il choisir les bons. Des plaisirs qui ne nécessitent pas de renoncer à quelque chose d’important. Prenons l’exemple des drogues, elles peuvent procurer beaucoup de plaisir. Mais elles peuvent aussi retirer santé et liberté, qui sont des conditions à notre bonheur durable. Il faut donc mettre en perspectives chaque plaisir et y associer ses conséquences dans la durée. C’est ainsi qu’on pourra bénéficier de la joie que nous procure certains plaisirs sans remettre en cause notre bonheur à long terme.

Enfin, pour garder le plaisir intact, la modération est de rigueur. Imaginez votre plat préféré alors que vous avez faim. Imaginez sa saveur, son odeur, votre envie de le déguster et le plaisir que vous procurera ce repas. Imaginez maintenant votre plat préféré matin, midi et soir pendant un an. Le plaisir aura sans doute en grande partie disparu. Tout est question d’équilibre. Pour servir notre bonheur, nous devons donc préserver nos plaisirs en faisant preuve de bon sens et de parcimonie.

 

Bonheur et argent

« De l’argent… de l’argent… le bonheur, ça doit bien être de ne plus jamais entendre parler de ça. » – Mia Riddez et Louis Morisset

Il y a un paradoxe dans la façon dont nous envisageons le bonheur et le rapport que nous entretenons à l’argent.

D’un côté, nous sommes conscients que l’argent n’est pas une source de bonheur en soi. D’ailleurs, lorsque l’on pose la question au Français sur ce qui les rend heureux, l’argent est loin derrière la famille, la santé ou l’amour par exemple. En revanche, si l’on demande : « Que vous manque-t-il pour être heureux ? » L’argent décroche la première position !

Comme je l’expliquais dans mon article « L’argent fait-il le bonheur ? », l’argent est un moyen pour augmenter notre satisfaction dans la vie. En effet, il nous permet de ne plus avoir à se soucier de satisfaire nos besoins de base, d’envisager la vie avec plus se sérénité et de pouvoir accéder à toutes sortes de plaisirs et loisirs.

Cependant, nous surestimons énormément le pouvoir de l’argent sur notre bonheur. Et la quête de toujours plus d’argent peut définitivement rendre malheureux. Il suffit d’observer les regards tristes et les âmes vides de ceux qui sacrifient leur vie pour un salaire à six chiffres.

A contrario, certains font l’expérience de la pauvreté et décident de vivre sans ou avec peu d’argent. Ils retrouvent le bonheur dans les choses simples.

A chacun donc de trouver sa juste mesure. Mais ne nous méprenons pas, l’argent a beaucoup moins d’impact que nous l’imaginons sur notre bonheur

 

Bonheur et pensée positive

« Nous sommes ce que nous pensons » – Bouddha

La science a démontré que nous étions génétiquement plus ou moins prédisposés au bonheur.

Il y aurait donc certaines personnes plutôt optimistes, pour qui les choses seraient naturellement source de satisfaction et d’un autre côté, des personnalités plutôt pessimistes, plus enclines à voir le côté négatif des choses.

Le bonheur serait donc question de perception. Une même chose peut sembler heureuse pour l’un et malheureuse pour l’autre. Prenons une situation compliquée, un obstacle, un accident. Certaines personnes vont réussir à y voir le positif et en ressortir grandies. D’autres vont s’enliser et cet évènement va nourrir leur malheur.

Au delà de nos prédispositions génétiques, nous pouvons néanmoins agir sur nos pensées. Nous pouvons apprendre à voir le verre à moitié plein.

Tout d’abord, nous cherchons souvent le bonheur dans ce qui nous manque (santé, argent, amour…). Pourquoi ne pas le chercher dans ce que nous avons déjà ? Ayons de la gratitude pour tout ce que nous avons déjà et qui nous rend heureux. Réalisons à quel point le bonheur est déjà là, maintenant.

« On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va. » disait Jacques Prévert. N’attendons pas de perdre ce qui nous rend heureux pour nous rendre compte que le bonheur était là à portée de main. 

Enfin, ayons la foi, je ne parle pas forcément de foi religieuse mais de foi en la vie, de confiance en l’avenir. Sachons accueillir avec enthousiasme ce qui s’offre à nous. De nombreuses études ont prouvé que cette attitude permet d’être plus heureux.

En résumé, si nous ne pouvons pas changer les évènements, nous pouvons en changer notre perception et comme Einstein considérer qu’ « au milieu de chaque difficulté se cache une opportunité. »

 

Bonheur et moment présent

« L’homme heureux est celui qui se contente du présent, quel qu’il soit. » – Sénèque

Le bonheur, on l’attend, on l’espère. On se dit, je serai heureux quand… Quand j’aurai trouvé l’amour, quand j’aurai davantage d’argent, quand je serai à la retraite. On ne cesse de différer notre bonheur. On le remet à plus tard.

Mais si le bonheur, c’était maintenant ?

A force de réfléchir à après ou à avant, nous passons à côté du moment présent. Ce moment présent qui ne passe qu’une fois et ne reviendra plus jamais.

John Lennon disait : « La vie, c’est le truc qui se passe quand t’es occupé à faire autre chose. » A force de planifier notre bonheur futur, on en oublie le bonheur présent.

Le bonheur ne serait-ce pas d’apprécier la beauté de l’instant. De s’arrêter un moment pour ressentir. Apaiser un peu le mental pour revenir à nos sens. Déguster la vie et savourer chaque jour. 

 

Bonheur et réalisation de soi

« La vie heureuse est celle qui s’accorde avec sa propre nature » – Sénèque

Je terminerai cet article en évoquant l’épanouissement personnel.

Car être heureux, n’est-ce pas aimer sa vie ?

C’est peut-être pour ça qu’il n’y a pas de recette universelle pour le bonheur. Il est aussi subjectif que nous sommes uniques et que nous aspirations sont variées. Un artiste trouvera le bonheur dans la création, un aventurier dans le voyage, un scientifique dans la recherche. Le bonheur répond donc à des critères propres à chacun.

C’est donc à chacun de construire son bonheur sur mesure.

Construire son bonheur, c’est avant tout bien se connaître afin de trouver sa bonne place. C’est à cet endroit que se trouve le bonheur, quand notre vie, en harmonie avec nous-même, est alignée avec notre nature et nos valeurs.

C’est là que nous pouvons progresser. C’est à cet endroit que nos rêves se réalisent. Et c’est ainsi, heureux, que nous pouvons à notre tour contribuer aux bonheur des autres.

 

Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’articles organisé par le blog Les Co-créateurs sur le thème « C’est quoi le bonheur ?». Un carnaval d’articles regroupe plusieurs points de vue de blogueurs sur un même thème. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez consulter les autres articles.

 

=> Vous avez aimé cet article ? Vous savez où se cache le bonheur ? Sentez-vous libre d’écrire un commentaire ci-dessous !

Recherches utilisées pour trouver cet articlec\est qui le bonheur, c\est quoi le bonheur en 2017, c\est quoi le bonheur en famille, De trop courir apres le bonheur on en oubli les choses simples qui rendent heureux, ET LE BONHEUR, la vie et le bonheur, le bonheur et la vi, le reve est un moyen de bonheur, se quoi le boneur ?