Les bonnes résolutions, ça ne marche pas (dans 90% des cas!)

Cette année, c’est décidé, je fais du sport/ j’arrête de fumer/ je perds du poids. Ça vous dit quelque chose ? Et oui, elles sont belles, elles sentent beau le sable chaud. Ce sont les résolutions de cette nouvelle année… les mêmes que l’année dernière… et celle d’avant…

Elles sont issue d’une bonne volonté hybride, croisement de la joie et l’insouciance des fêtes de fin d’année et de l’envie responsable de prendre notre vie en main en cette nouvelle année qui débute. Au moment où on les prend, porté par un enthousiasme débordant, on y croit dur comme fer. Cette année, c’est la bonne ! 

Et pourtant dans la majorité des cas, entre 75 et 90% pour être précis, on échoue et elles disparaissent, sans doute dans le monde parallèle des choses qui n’arrivent jamais. Elles vont rejoindre les demandes en mariage en état d’ébriété, les perspectives d’évolution promises par votre boss et l’engagement de vos enfants à bien se tenir chez tante Berthe… C’est un monde plein de magie et d’espoir, qui fait briller les yeux. D’ailleurs, ce sont là qu’habitent les licornes, je crois. Bref, les bonnes résolutions sont des petites créatures naïves et attachantes. Le seul problème : elles ont une espérance de vie limitée et rares sont celles qui survivent au mois janvier.

Alors, on fait quoi ? On décide de ne pas faire de bonnes résolutions ? On renonce à progresser et à s’améliorer ?

Dans le top 5 des bonnes résolutions, il y a : « ne pas prendre de bonnes résolutions ». Wow, ambitieux ! Moi cette année, je continue de fumer, je garde mes kilos en trop et je reste inactif. Voilà qui fleure bon l’énergie et la bonne santé pour cette nouvelle année !

Si cette année, vos résolutions ressemblent à ça :

Bonnes résolutions de pire en pire

…alors, il est temps d’inverser la tendance !

D’ailleurs, faire des bonnes résolutions, avoir des objectifs est un signe de dynamisme et de bonne santé. Alors pourquoi s’en priver ?

Cependant, si on continue à faire comme d’habitude, on aura les mêmes résultats… que d’habitude ! Rappelez vous : le tapis de course tout neuf qui a fini en étendoir à linge, l’abonnement d’un an à la salle de sport super avantageux. Mais si, souvenez vous, vous aviez calculé quand y allant 3 fois par semaine, ça ne vous reviendrait qu’à 4€ la séance, une aubaine ! Bilan en fin d’année, vous n’y êtes allé que 6 fois (c’était en janvier), pour la modique somme de 100€ la séance, gloups !

Alors cette année, avant d’investir dans un vélo elliptique ou un pass de 40 entrées pour l’aquagym, je vous propose 4 clés pour mettre toutes les chances de votre côté :

 

 

Clé N°1 – Le Pourquoi

Pourquoi les bonnes résolutions

Mais pourquoi ? Pourquoi ????

Ok, je commence fort là mais vous êtes au début de l’article et, normalement encore frais. Je ne vous poserai donc qu’une question : POURQUOI ?

Je vous invite à réfléchir à vos motivations profondes.  Quels sont les besoins cachés derrière vos résolutions ? Ces résolutions vont-elles dans le sens de vos projets de vie ?

Un exemple : Pourquoi vouloir perdre du poids ?

Pour ressembler aux filles dans les magazines ? Dans ce cas, mieux vaut investir dans un logiciel de retouche d’image. C’est le moyen utilisé par les publicitaires pour obtenir ces silhouettes que mère Nature ne peut pas concevoir. Ces images ne sont pas représentatives de la réalité, ce sont des chimères. Désolée de vous l’annoncer mais vous poursuivez une illusion.

Pour être aimé davantage ? Est-ce vraiment des kilos en moins qui vont permettre de combler besoin d’amour. N’avez-vous pas déjà tout ce qu’il faut pour être aimé ? Pourquoi ne pas plutôt miser sur vos qualités, apprendre à le mettre en avant ?

Vous pouvez aussi tout simplement vouloir perdre du poids pour vous sentir bien, avoir de l’énergie. Energie que vous souhaitez mettre à contribution pour avancer efficacement dans vos projets de vie. C’est une intention tout à fait louable.

L’idée ici est de faire un point, d’être honnête avec vous-même afin de comprendre ce qui vous motive dans vos résolutions.  Les prenez-vous pour des bonnes ou des mauvaises raisons ? Car si certaines résolutions échouent, c’est tout simplement parce qu’elles ne sont pas viables. En réalité, elles n’auraient jamais dû être prises. C’est le cas de toutes les résolutions qui vous sont dictées par l’extérieur (votre entourage, la société…). Vous pouvez en être conscient ou non. Tâchez de les identifier et abandonnez-les, ça vous fera gagner du temps et de l’énergie.

Gardez à l’esprit qu’une résolution qui ne vient pas de vous ne marchera pas de toute façon. En revanche, si cette résolution fait sens dans votre vie, vous aurez une motivation profonde pour avancer et passer les obstacles.

Alors, faites le tri et trouvez des résolutions qui en valent la peine (et qui du coup auront des chances de réussir !)

 

 

Clé N°2 – La formule magique

Abracadabra, que toutes vos résolutions se réalisent comme par magie ! Ah zut, ça ne marche pas ?

Bon ok, il n’existe pas de baguette magique pour tout se fasse tout seul et sans effort. MAIS il existe une formule pour transformer une intention floue vouée à l’échec en un objectif précis qui a des chances de réussir.

Cette formule, je l’ai apprise dans une vie antérieure (enfin, de ma vie d’avant dans l’industrie) et je souhaite vous la partager ici. Il s’agit de la méthode SMART. C’est un outil efficace que je vous invite à appliquer à tous vos objectifs dans la vie. Bonne nouvelle en ce début d’année, ça marche aussi pour les résolutions !

SMART est l’acronyme des critères qui doivent vous guider pour la mise en place de vos résolutions. Celles-ci doivent être :

Spécifique : Un objectif flou a peu de chance d’être atteint. Soyez précis. Vous voulez vous mettre au sport ? Définissez lequel : natation, course à pied, yoga ? Votre résolution doit être simple à comprendre. Important également, elle doit dépendre de vous uniquement.

Mesurable : Il est nécessaire de quantifier votre objectif. Il faut pouvoir à tout moment vous situer de manière chiffrée et mesurer votre avancement. Définissez une quantité, une fréquence. Par exemple : 2 footings par semaine, moins de 2 cigarettes par jour, etc…

Ambitieux : Votre objectif doit être atteignable mais ambitieux.  Il vous revient de fixer la hauteur de la barre. Assez bas pour être sûr de la franchir, assez haut pour que cela constitue un défi. Rappelez-vous : ce qui ne vous challenge pas, ne vous change pas !

Réaliste : votre objectif doit être réaliste. Vous devez pourvoir le faire avec les moyens dont vous disposez actuellement (financiers, en temps, …). Par exemple si vous voulez faire 5h de sport par semaine, vous devez avoir du temps libre et identifier les créneaux où il sera possible de vous entraîner. 

Temporellement défini : vous devez fixer des délais pour la réalisation de vos objectifs. Si vous souhaitez ne plus fumer, mettez-vous une date limite pour avoir complétement arrêté. Et éventuellement décomposez en sous-étapes devant être atteintes pour des dates précises (moins de 10 cigarettes, moins de 5, etc…)

Voilà donc la formule pour transformer l’intention floue de l’année dernière : « me mettre au sport » et un objectif clair et précis cette année : « courir 5 km deux fois par semaine les lundi et jeudi midi jusqu’à avril ». Vous sentez la différence ? Alors je vous passe la baguette, pensez SMART et… à vous de jouer !

 

 

Clé N°3 – Le laser

Laser bonnes résolutions

Cette année, vous avez décidé de mettre le paquet ! Vous avez fort envie de progresser mais 4 pages de bonnes résolutions, quand même… Il y a de grandes chance qu’en fin d’année, vous ne les ayez non seulement pas atteints mais que vous ne vous en rappeliez tout simplement pas.

Vous êtes fortement motivé mais un poil dispersé ? Cette astuce est pour vous. Nous allons voir comment recentrer toute cette belle énergie, la pointer dans la bonne direction être focalisé comme un laser sur la réalisation de votre objectif. C’est parti !

Tout d’abord, écrémez ! Passez vos bonnes résolutions dans les deux passoires expliquées ci-dessus : la passoire POURQUOI et la passoire SMART. Certaines résolutions vont sans doute disparaître d’elles-mêmes.

Ensuite, priorisez, essayez d’identifier vos trois résolutions prioritaires. Enfin, choisissez par laquelle vous allez commencer. Et oui, il ne faudra en choisir qu’une. Car, comme le dit l’expression : « Qui court deux lièvres n’en prend aucun ».

Les critères de choix vous appartiennent. Vous pouvez décider par exemple de débuter par celle qui fait le plus sens pour vous, vous serez ainsi porté par votre projet global. Vous pouvez choisir celle vous apportera le plus de bénéfices à court terme et vous donnera les moyens d’enchaîner sur les autres. Il est possible aussi de réaliser d’abord la plus simple pour commencer l’année avec un petit succès.

Concentrez-vous sur cette première résolution dans un premier temps. Mettez-y tous vos efforts et votre énergie, focalisez vous sur sa réussite. Passez à la résolution suivante dès que la première est atteinte ou, s’il s’agit d’une nouvelle habitude, qu’elle est bien ancrée dans votre quotidien.

En résumé, identifier vos trois résolutions stars, choisissez-en une pour commencer et concentrez vos efforts pour les réaliser une par une.

 

 

Clé N°4 – Le plaisir

 

Le problème avec les bonnes résolutions, c’est de les tenir dans la durée.

Au début, tout feu tout flamme, on pourrait déplacer des montagnes. Puis on se rend compte, que les montagnes, c’est plutôt lourd et que les déplacer tous les jours, ce n’est pas de la tarte et que ça fait mal aux bras. D’ailleurs, on s’en rend compte plutôt vite, en général en janvier. Si bien qu’en février, RIP les bonnes résolutions.

En même temps, envisager toute une année à faire un truc dur et chiant même si le résultat en vaut la peine, pffff… on peut comprendre qu’on ait envie d’abandonner ! Ce qui est difficile, c’est de passer de la légèreté du rêve où nous sommes portés par notre envie, à la réalité du terrain, les pieds dans la boue à devoir avancer pas après pas.

Voici quelques pistes pour vous aider à tenir bon, perserver et récolter le fruit de vos efforts soutenus.

Tout d’abord, il est nécessaire de doser l’effort. Les résolutions doivent nous permettre de progresser, il ne s’agit pas de faire de notre vie un enfer. Si vous vous rendez compte que vous avez mis la barre un peu haut, n’abandonnez pas, réajustez, revoyez vos objectifs à la baisse si nécessaire.

Ensuite, soyez toujours dans une dynamique. Posez des actions, même petites. Tant que vous faites quelque chose, vous n’avez pas renoncé. C’est comme dans une course, quand vous commencez à fatiguer, ralentissez. Car si vous vous arrêtez, il sera difficile de repartir.

Ensuite, prenez du plaisir. Vous avez décidé de manger sainement, trouvez des recettes qui vous font envie. Vous voulez bouger plus, demandez-vous quel sport vous auriez le plus de plaisir à pratiquer. Récompensez vos efforts en célébrant vos succès. Par exemple, vous avez réussi à perdre 2 kilos? Trouvez un vêtement qui mette en valeur votre nouvelle silhouette. Cela fait une semaine que vous n’avez pas fumé ? Accordez vous un moment rien que pour vous, une ballade en bord de mer.

En bref, mettez du plaisir dans l’effort et célébrez les petites victoires !

 

Voilà, j’espère qu’avec ces quatre clés, vous allez tout déchirer cette année. N’oubliez pas que le chemin compte autant que le résultat alors surtout… amusez-vous !

 

=> Envie de vous engager publiquement ? Partagez vos bonnes résolutions dans les commentaires ci-dessous !